S’en aller…

Chapitre III

Pourquoi s’en aller maintenant? Re-partir vers d’autres craintes, celles du quotidien. Retours accompagnės invariablement du même sentiment de mort qui rôde, inquiétudes grandissantes, puis le passage, comme le franchissement d’un col; on laisse derrière soi la plus grande partie de son âme, dans l’aller, comme dans le retour.

“Et vous, ravissements, ciels gonflés d’étoiles, poissons, morsures du cœur, lumière embrassante des regards, échos et prestiges, serez-vous encore là? (Nicolas Bouvier, 1958)

Tel Aviv 16 avril 2013

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *